Mairie de Cosne-Cours-sur-Loire - Actualités

Actualités

Vous êtes ici : Accueil Actualités

Actualités

La Municipalité plus que jamais engagée pour le respect de son environnement

7 juillet 2010 - Agenda 21

La Municipalité plus que jamais engagée pour le respect de son environnement

Dans le cadre de son Agenda 21 et de sa politique de développement durable, la Municipalité de Cosne-Cours-sur-Loire poursuit ses grandes actions environnementales : la mise en valeur du Nohain et le fauchage tardif.

Mise en valeur du Nohain

En accord avec la Direction Départementale de l’Agriculture et de la Forêt de la Nièvre, un processus de nettoyage de la rivière cosnoise a été engagé par la Ville, avec l’appui du Groupe de Travail « Cours d’eau ». L’objectif est d’assurer le bon écoulement de l’eau en la débarrassant de ce qui l’obstrue afin que le lit du Nohain puisse se renouveler naturellement et ainsi éviter les inondations lors des crues.

Cet entretien est normalement à la charge des riverains mais la chute de nombreux arbres ainsi que la prolifération de végétaux intempestifs ont rendu difficile voire impossible cette prise en charge.

Fauchage tardif

Pour la 2ème année consécutive, la Municipalité a reconduit sa nouvelle approche de l’entretien des espaces verts avec le fauchage tardif, qui a pour objectif la préservation de la biodiversité des espaces naturels de Cosne.

Le fauchage tardif correspond à une nouvelle tendance de gestion des espaces verts, privilégiant le développement d’un paysage plus naturel, avec un entretien pratiqué de façon moins intensive.

Le Service des Espaces Verts entretenait les bords de Loire et les grands espaces naturels tous les 15 jours et dorénavant, une partie est laissée « au naturel » avec un fauchage réalisé seulement 2 fois par an.

Cette nouvelle approche permet des économies conséquentes : sur la période 2008-2009, en mettant en place le fauchage tardif, la Ville de Cosne à économisé 38 250€. L’impact écologique, quant à lui, n’est pas des moindres : 12 248 Kg de CO² n’auront pas été rejetés dans l’air.


Mireille Coulon, adjointe à l'environnement et Henry Philippot, responsable des Espaces Verts

« Voir toutes les actualités