Mairie de Cosne-Cours-sur-Loire - Les forges de la Chaussade : formidable patrimoine industriel !

Les forges de la Chaussade : formidable patrimoine industriel !

Vous êtes ici : Accueil Découvrir Cosne Histoire de Cosne Les forges de la Chaussade

Les forges de la Chaussade : formidable patrimoine industriel !

Plan daté de 1836
Plan daté de 1836
L'eau de la Loire et du Nohain, les bois du Nivernais central, les charbons du Massif Central, les minerais de fer du Berry et du Donziais…

Ces multiples ressources naturelles ont littéralement forgé le destin de Cosne. Oui, forgé, car ce sont les Forges de la Chaussade qui ont marqué le point de départ de son histoire industrielle, au XVIIIe siècle.

Sous Louis XVI, l'âge d'or

Au départ était Pierre Babaud de la Chaussade, né à Bellac en 1706. Jeune homme, il suit son père dans le négoce du bois pour la marine de guerre, avant de devenir maître de forges. Bien introduit à la cour du roi Louis XVI, il possède des forges et des bois dans le Nivernais. C'est à partir de 1735 qu'il exploite la forge de Cosne-sur-Loire, et assure son essor, avec un pic entre 1744 et 1781. La forge fabrique les ancres et accessoires métallurgiques pour la Marine royale, et fournit les ports de Brest et de Lorient.

Babaud devient le fournisseur quasi exclusif de la Marine royale. Mais, en homme avisé, il pressent dès 1777 le déclin de son activité et entame des négociations avec l'Etat, qui rachète les forges en 1781. Elles deviennent royales, tout en gardant leur nom, en hommage aux services rendus à la nation par Babaud de la Chaussade.

Le train siffle la fin

Au XIXe siècle, les forges pâtissent de l'évolution des techniques, et l'activité périclite. En 1860, l'arrivée du chemin de fer porte le coup fatal : la voie d'eau n'a plus cours, le transport des marchandises se fait par le train. Les forges fermeront définitivement en 1871.

Le site conserve néanmoins des activités industrielles, pour le moins variées. S'y succèdent une clouterie, une blanchisserie, une fabrique de feutres, une cordonnerie et enfin une usine de câbles électriques de 1941 à 1987, date à laquelle cesse toute activité industrielle sur le site des forges.

Aujourd'hui, un trésor du patrimoine cosnois

Patrimoine

Portail SévignéDevenue propriétaire du site en 1905, la ville de Cosne lui porte un intérêt tout particulier.

En effet, c'est historiquement sur ce site qu'a débuté la vie industrielle à Cosne.

Il reste aujourd'hui une zone privilégiée, façade du centre-ville sur la Loire. Le portail "Sévigné" et le bâti ancien des forges seront sauvegardés. Sur le site se dressent aujourd’hui une salle municipale et la Médiathèque intercommunale.

Votre contact :

Mairie de Cosne-Cours-sur-Loire

Place du Docteur Jacques Huyghues des Etages - BP 123 
58206 Cosne-Cours-sur-Loire Cedex

Tél : 03.86.26.50.00
Fax : 03.86.26.50.16

Ouverture du lundi au vendredi :
8h30 - 12h00 / 13h30 - 17h30

Contacter par email