Mairie de Cosne-Cours-sur-Loire - Interviews des membres

Interviews des membres

Vous êtes ici : Accueil Vie municipale Vos Comités de quartiers Quartier Sud

Interviews des membres

Les membre du Comité de quartier Sud :

Catherine Cornez

  • 48 ans
  • Enseignante
  • Résidence : 3 mail Saint-Laurent
  • Intérêts : politique internationale, littérature
  • Ancienneté à Cosne : 3 ans

 

Cosne Magazine : Pourquoi avoir intégré ce Comité ?

Catherine Cornez : Je crois en la démocratie participative. Je pense qu’il faut se réapproprier son destin et agir. Ce Comité est un réel outil pour la citoyenneté. Représenter ceux qui ne peuvent ou ne veulent s’exprimer est une de mes motivations.

 

CM : Quelles suggestions avez-vous apporté ?

C.C. : L’aménagement du Parc me semble essentiel. Le quartier sud est le quartier où l’on trouve le plus grand nombre d’enfants et le plus grand nombre de situations fragiles. Réhabiliter des lieux pour les enfants, mais aussi leur proposer des animations ponctuelles sont des projets fondamentaux.

 

CM : Quels résultats espérez-vous ?

C.C. : Je suis optimiste mais lucide. Je souhaiterais que cet outil permette une participation plus active de la population mais aussi une solidarité plus accrue. En période de crise, il faut remettre l’Humain au centre de toute chose.

 

CM : Comment percevez-vous le quartier sud ?

C.C. : C’est un espace de vie très intéressant. Il s’agit de la zone la plus peuplée de Cosne et avec la plus grande mixité sociale et culturelle. Entre pavillons, HLM et résidences, il est possible d’y partager des choses.

Martine Lérot

 

  • 57 ans
  • Retraité
  • Résidence : 15 Place de l’Europe
  • Intérêt : musique
  • 45 ans d’ancienneté à Cosne

 

Cosne Magazine : Quelles ont été les motivations qui vous ont poussé à entrer dans le Comité ?

Martine Lérot : Ce groupe de travail permet d’entretenir une relation différente avec la Municipalité. Le fait de devenir en quelque sorte le porte-parole des habitants du quartier est également important pour moi, je souhaite ainsi essayer de rendre le quartier plus vivant. Récolter les idées de chacun est nécessaire pour être force de proposition et de réflexion lors des réunions de travail. Les Comités sont un bon outil, nous verrons les résultats sur le long terme.

 

CM : Qu’en attendez-vous ?

M.L. : Je souhaiterais que ces Comités permettent une réflexion générale pour améliorer la qualité de vie des citoyens. Nous pourrions devenir les médiateurs entre la Mairie et les quartiers.

 

CM : Avez-vous déjà fait des propositions ?

M.L. : Nous avons déjà évoqué l’aménagement du Parc Schweitzer car il est dommage que ce bel espace ne serve pas. Nous réfléchissons également à des passerelles piétonnes pour traverser la ligne de chemin de fer.

 

CM : Comment voyez-vous votre quartier ?

M.L. : Les points forts du quartier sont la diversité et l’hétérogénéité. J’y améliorerais les bords de Loire : ces espaces agréables devraient être davantage mis en valeur.

Robert Guénot

  • 75 ans
  • Retraité
  • Résidence : 15 allée du Morvan
  • Intérêts : bricolage, jardinage, randonnées
  • 37 ans d’ancienneté à Cosne

 

Cosne Magazine : Avoir été choisi pour les Comités de quartier, est-ce une forme de reconnaissance du travail de votre association ?

Robert Guénot : Pas nécessairement, mais il est vrai que ma connaissance du quartier, l’habitude que j’ai de travailler avec ses habitants peuvent être un plus pour le groupe. Il sera intéressant à long terme de créer des liens entre l’association et le Comité de quartier.

 

CM : Le Comité de quartier permet-il de voir plus souvent les Elus ?

R.G. : Ce groupe est une occasion de rencontre et d’échange mais aussi une possibilité de participer à la vie de la commune. Les premières réunions ont été constructives, les Elus sont à l’écoute et le Maire participatif. Cette expérience devrait s’avérer positive à long terme.

 

CM : Selon vous, qu’apportent ces Comités ?

R.G. : Il s’agit, pour moi, d’une aide au Conseil Municipal. Les réunions permettent d’encourager ou de mettre en alerte la Municipalité sur les actions entreprises. Notre rôle est également d’apporter des idées, d’être constructifs pour le bien être de tous. Il est important que ces comités soient le reflet d’un quartier et non le reflet de ses propres intérêts.

 

CM : Quels sont les projets sur lesquels vous avez déjà débattu ?

R.G. : Nous en sommes encore au stade de la réflexion et des propositions. La réhabilitation du Parc Schweitzer nous semble un projet important. Nous discutons également de l’assainissement de la voirie à Port Aubry, des ralentisseurs rue Binot et de l’installation d’un parking pour l’aire de jeux du Boulevard Pierre de Coubertin.