Mairie de Cosne-Cours-sur-Loire - Préserver la biodiversité et les ressources naturelles

Préserver la biodiversité et les ressources naturelles

Vous êtes ici : Accueil Vie quotidienne Agenda 21 Actions entreprises Préservation de la biodiversité / ressources naturelles

Préserver la biodiversité et les ressources naturelles

Tous ensemble pour nettoyer les bords de Loire !

 

 

Pour la 5ème année consécutive, de nombreuses associations du monde de la chasse, de la pêche, du sport, des mariniers, des riverains et d’élus, organisent leur opération annuelle « J’aime la Loire PROPRE », opération de nettoyage des rives de la Loire sur les 1000 km du fleuve, de la source à l’estuaire. 12 départements, traversés par la Loire, participent à l’opération qui prend chaque année une plus grande dimension.

Renforcer les berges dans le respect du milieu naturel

Pour renforcer les berges de l’allée du ruisseau à Cours, la Ville de Cosne-Cours-sur-Loire a fait appel à une technique de génie végétal, le tunage, qui respecte l’environnement périurbain en s’intégrant parfaitement au milieu naturel, dans les conditions imposées par la loi sur l’eau. Les riverains pourront ainsi circuler en toute sécurité.

Cette intervention aura demandé une étude longue, sous le contrôle de la Direction départementale des territoires (DDT) et encadrée par la Directive Cadre sur l’Eau (DCE) qui impose d’ici 2015 un bon état des eaux et ordonne donc que tous les travaux effectués aillent vers une reconquête de la qualité écologique.

 

Qu’est ce que le tunage ?

Le tunage est une technique de génie végétal, traditionnellement utilisée dans les Flandres et qui a fait son apparition en France il y a une vingtaine d’années. Particulièrement adaptée aux berges des petits cours d’eau à fort courant ou soumis à l’érosion, le tunage consiste à placer, derrière des pieux ancrés verticalement (au maximum de 2 à 3 mètres), des rondins et/ou des troncs, complétés par des branches de saule ou des géotextiles (textiles adaptés pour la revégétalisation et biodégradable).

24 000 nouvelles cosnoises butinent au jardin conservatoire !

En 2013, la Municipalité cosnoise à souhaité la bienvenue à deux essaims d’abeilles au sein de son jardin conservatoire.

Les premières abeilles de la Ville ont été accueillies par l'équipe des Espaces Verts. Avec l’aide d’un apiculteur, 24 000 insectes ont été installés dans leur nouvel environnement.En offrant l’hospitalité à ces nouvelles habitantes, la Municipalité se soucie du développement de l’espèce et de l’équilibre de l’écosystème.

Des plantes trop envahissantes !

Le Service des Espaces Verts ont réduit la prolifération des plantes envahissantes en les éradiquant progressivement.

A Cosne, on trouve essentiellement deux plantes envahissantes :

- l’ambroisie, surtout en bord de Loire, qui peut être à l’origine de troubles allergiques multiples et graves, de rhinites, conjonctivites, trachéites, d’asthme…

- la renouée du japon, présente en bord de Loire et le long de la voie SNCF, qui une fois installée empêche le développement des autres espèces et appauvrit ainsi la flore locale.

 

 

Des nids douillets pour les hirondelles, une espèce protégée

L’équipe des Espaces verts municipaux a identifié tous les nids d’hirondelles au sein de la commune sur tous les bâtiments communaux. Au total, 253 nids ont été comptabilisés dont seulement 75 intacts.

Le 14 janvier dernier, les services techniques municipaux ont procédé à l’installation du premier nid artificiel, sur le rebord d’une fenêtre de la Mairie. Suivront une dizaine d’autres installations sur des bâtiments, courant 2013.

Les rivières régionales en action !

La première réunion Contrat de Rivières porté par le Pays Bourgogne Nivernaise (PBN) a pour objectif de pérenniser les actions en cours sur les rivières et de renforcer la sensibilisation auprès des acteurs concernés tels que le monde agricole, les collectivités ou encore les industries.

Afin d’affiner au maximum la connaissance du territoire et de ses enjeux, un travail de terrain est réalisé courant 2013.

Les éléments à étudier varient d’un cours d’eau à un autre. Plusieurs enquêtes de terrain sont proposées :

  • Des études morphologiques de la Vrille, du Mardelon, des Frossards et du Saint-Loup, comprenant l’état des berges, du lit du cours d’eau, de la végétation, etc.
  • Des études des ouvrages présents sur le Nohain et le Mazou (et leurs affluents principaux) afin de proposer des solutions adaptées à chacun de ces ouvrages, en fonction de leurs caractéristiques.

Des groupes de travail seront mis en place sur l’ensemble des bassins versants concernés.

La Ville représentée aux rencontres "Bourgogne-Nature"

 

Lors de la 9ème édition des rencontres Bourgogne-Nature à Saulieu, en Côte-d’Or, un témoignage a été apporté sur des actions menées par la Ville dans le cadre de son agenda 21, plus particulièrement dans le domaine des Espaces verts.

L'intervention cosnoise a ensuite fait l’objet d’une publication dans la revue Bourgogne-Nature