MAIRIE-COSNESURLOIRE

Cosne-Cours-sur-Loire; archives et conservations, A SAVOIR ET RETENIR.

Législatives 2024 en Bourgogne. Qui se désiste en Côte-d’Or, Saône-et-Loire, dans l’Yonne et la Nièvre

Au lendemain du premier tour des législatives anticipées 2024, de nombreux candidats annoncent leur retrait au second tour en Bourgogne, pour faire barrage au Rassemblement National. La ministre et députée sortante Fadila Khattabi se désiste. L’incertitude plane encore pour d’autres membres de la majorité.

► Article mis à jour très régulièrement au fil de la journée. Les scores du premier tour sont annoncés en voix exprimées (et pas en pourcentage d’inscrits).

  • Première circonscription (Dijon, Fontaine-lès-Dijon) : pas de désistement

C’est l’unique circonscription de Bourgogne à avoir placé la gauche en tête au premier tour. Ici, les trois candidats qualifiés ont annoncé se maintenir au second tour.

  • Deuxième circonscription (Dijon, Auxonne, Fontaine-Française, Mirebeau) : le député sortant se maintient… puis se retire

Au départ, Benoît Bordat déclarait dimanche soir à France 3 : « Quoi qu’il arrive, je me maintiens au second tour »

…Jusqu’à un retournement de situation lundi vers 11h30 : le député sortant de la majorité annonce finalement dans un communiqué de presse… qu’il se désiste, au profit de la candidate de gauche Catherine Hervieu, arrivée deuxième. « Ma conscience politique est née le 21 avril 2002. La lutte contre l’extrême droite, c’est mon engagement, ma conscience et mes convictions. (…) C’est pourquoi, en conscience et en responsabilité, je prends la lourde décision de me retirer pour battre le Rassemblement National », écrit Benoît Bordat.

  • Troisième circonscription (Dijon, Chenôve, Genlis) : Fadila Khattabi se retire au profit de la gauche

Après avoir laissé planer le doute dimanche soir et lundi matin, la députée sortante et ministre de la majorité Fadila Khattabi annonce finalement sa décision de se retirer. Elle appelle au report des voix sur la gauche.

« J’appelle tous les électeurs qui m’ont fait confiance, et plus largement tous ceux qui se reconnaissent dans ma candidature, à voter pour le candidat du Nouveau Front Populaire dans la 3e circonscription de la Côte d’Or », écrit Fadila Khattabi dans un long tweet posté à 11h20.

  • Quatrième circonscription (Châtillon-sur-Seine, Montbard) : la gauche se retire

La candidate de la France Insoumise Valérie Jacq se désiste.

  • Cinquième circonscription (Beaune, plaine de Saône) : la gauche se retire

Le candidat du Nouveau Front Populaire Jérôme Flache, arrivé troisième, « s’est désisté pour faire barrage à l’extrême-droite », annonce le PCF 21 dans un communiqué de presse ce lundi 1er juillet.

Les communistes appellent en filigrane à voter pour Didier Paris : « Dans tous les duels opposant un représentant de l’extrême droite à un ou à une candidat.e d’un parti républicain, ils appelleront donc sans hésitation à voter pour ce dernier », précisent-ils.

  • Première circonscription (Mâcon, Cluny) : la gauche se retire

Jean-Luc Delpeuch, candidat EELV-Nouveau Front Populaire, annonce qu’il se retire.

  • Deuxième circonscription (Charolles, Digoin, Gueugnon, Paray-le-Monial) : pas de débat

Dans cette circonscription, seuls deux candidats sont qualifiés au second tour. Le problème d’une triangulaire ne se pose donc pas.

  • Troisième circonscription (Autun, Le Creusot) : la gauche se retire

Le candidat investi par le Nouveau Front Populaire retire sa candidature au second tour.

  • Quatrième circonscription (Chalon-sud, Chagny, Givry, Montceau-les-Mines) : la droite se retire

Le candidat Les Républicains Anthony Vadot, arrivé troisième, annonce qu’il se retire au second tour.

  • Cinquième circonscription (Chalon-sur-Saône, la Bresse) : vers une quadrangulaire ?

Arrivé en quatrième position mais qualifié au second tour, l’ex-LR Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône, a pris le temps de la réflexion. Dimanche soir, il annonçait dans un énigmatique message Facebook : « La nuit porte conseil. »

Finalement, vers 11h30 ce lundi, Gilles Platret a annoncé sa décision : il se maintient, au nom de « la liberté et l’indépendance« .

Quant à Louis Margueritte, le député sortant de la majorité, il devrait annoncer sa décision ce lundi après-midi. Il tient une conférence de presse à 14h30 à Montceau-les-Mines.

  • Première circonscription (Auxerre, Puisaye) : à déterminer

Arrivé troisième, le candidat de la majorité Victor Albrecht n’a pas encore annoncé sa décision ce lundi matin.

  • Deuxième circonscription (Chablis, Avallon, Tonnerre, Vézelay) : la gauche se retire

Le candidat du Nouveau Front Populaire Philippe Veyssière, également maire d’Asquins, a annoncé son retrait dès dimanche soir et appelle à voter « contre le RN »

  • Troisième circonscription (Sens, Joigny) : pas de second tour

Julien Odoul (député sortant RN) est élu dès le premier tour avec plus de 50 % des voix.

  • Première circonscription (Nevers, Decize) : la gauche se retire

Brice Larèpe, candidat du Nouveau Front Populaire, a annoncé qu’il retirerait sa candidature, appelant à ce « qu’aucune voix n’aille au RN au second tour ».

  • Deuxième circonscription (La Charité, Cosne-Cours-sur-Loire, Saint-Amand-en Puisaye) : à déterminer

Sandra Germain, candidate de la majorité arrivée troisième, n’a pas encore annoncé sa décision ce lundi matin. 

Dans la région, le Rassemblement National arrive en tête dans quasiment toutes les circonscriptions.

mairie-cosnesurloire.fr est une plateforme d’information qui regroupe des nouvelles publiées sur le web dont le thème central est « Cosne-Cours-sur-Loire ». mairie-cosnesurloire.fr vous a préparé cet article qui traite du sujet « Cosne-Cours-sur-Loire ». Ce texte a été reproduit de la façon la plus honnête que possible. Vous avez la possibilité d’utiliser les coordonnées présentées sur notre site web dans l’objectif d’indiquer des précisions sur cet article traitant du thème « Cosne-Cours-sur-Loire ». Restez connecté sur notre site mairie-cosnesurloire.fr et nos réseaux sociaux dans le but d’être renseigné des futures annonces.

Législatives 2024 en Bourgogne. Qui se désiste en Côte-d’Or, Saône-et-Loire, dans l’Yonne et la Nièvre
Retour en haut