Cosne Magazine 70
7
La Municipalité cosnoise s’en est emparée dès 2008, en le
préférant à un Plan climatique, estimant que, plus général en
termes d’élaboration d’actions en faveur du développement
durable, de l’environnement et des Hommes, l’Agenda 21 était
l’outil dont Cosne-Cours-sur-Loire avait besoin.
Avec la participation active des Cosnoises et des Cosnois, les
groupes de travail « Citoyen », « Cours d’eau », « Espaces verts »,
« Valorisation des déchets », « Energie fluide », « Mobilité » et
« Dématérialisation » se sont formés au fil des années.
Depuis 2006, le Ministère de l'Ecologie, du Développement
durable et de l'Energie organise un appel à reconnaissance
permanent des projets territoriaux de développement durable
et Agendas 21 locaux qui permet d’encourager les dynamiques
locales de développement durable. Ce dispositif met en lumière
la cohérence des politiques menées par les territoires vis-à-vis
du développement durable.
C’est dans ce cadre que
la Municipalité a récemment fait
reconnaître ses actions en faveur du développement
durable auprès du Ministère de l’Écologie, du Déve-
loppement durable et de l’Énergie. Une première pour
notre commune !
3 ans 
> durée
de validité de la
reconnaissance
obtenue par la Ville
64 communes
françaises
labellisées en 2013
dont Cosne-Cours-sur-Loire
20 ans après avoir été adopté au sommet de
la Terre à Rio, l’Agenda 21 local est devenu
en France un véritable outil de développement
durable pour les territoires.
DOS S I E R
Lors d’une cérémonie officielle, jeudi 19 décembre, Jean-Paul Albertini,
Délégué interministériel et Commissaire général au Développement Durable,
a félicité et encouragé le projet mené par notre Ville
Plus de
950 collectivités
déjà engagées dans une démarche Agenda 21.
Moins de 1% des communes
françaises sont labellisées « Agenda 21 local France » :
Cosne-Cours-sur-Loire en fait partie.
Les Agendas 21 locaux en chiffres
DOSSIER
La Ville labellisée
« Agenda 21 local France »
1,2,3,4,5,6 8,9,10,11,12,13,14,15,16,17,...24