Mairie de Cosne-Cours-sur-Loire - Eco-responsabilité de la Ville

Eco-responsabilité de la Ville

Vous êtes ici : Accueil Vie quotidienne Agenda 21 Actions entreprises Eco-responsabilité

Eco-responsabilité de la Ville

Les espaces verts et l’éco-mobilité 

En 2010, la Ville a acquis un triporteur destiné à certaines activités d’entretien des Espaces verts en centre-ville.

Le triporteur permet de réduire les gênes occasionnées par les camions 3,5 tonnes du service des Espaces verts, comme les émissions de CO2 ou le bruit. 

Il s’agit donc d’une véritable alternative efficace, moderne et écologique en matière de transport léger sur de courtes distances.

D’une capacité de charge maximale de 100 kg, le triporteur est utilisé pour les travaux de nettoyage des massifs floraux, le ramassage des feuilles, la taille des arbustes, le désherbage manuel et les plantations, réalisés dans les espaces de faibles surfaces et nécessitant des arrêts fréquents.

Lutter écologiquement contre les chenilles processionnaires

Pour lutter contre ce nuisible particulièrement dangereux, la Municipalité a décidé d’agir dans le respect de son Agenda 21 en installant 19 éco-pièges™, procédé entièrement naturel, exempt de produits chimiques et basé sur l’étude du comportement de la chenille processionnaire.

Les chenilles processionnaires du pin et du chêne sont des parasites qui, par la ponte de leurs œufs (jusqu’à 150 œufs par ponte) sur les aiguilles de pin, affaiblissent l’arbre et le rendent vulnérable aux autres parasites.

Leur déplacement s’effectue du cocon, perché dans les pins, au sol en se laissant descendre par le tronc de l’arbre avant de s’enfouir sous terre pour construire un nouveau cocon et engager leur mutation, d’abord en chrysalide, puis en papillon. Ce processus de mutation peut prendre jusqu’à plusieurs années.

Quels risques ?

Pour l’arbre, la consommation excessive des aiguilles de pin par les larves entraîne un affaiblissement important, ralentissant sa croissance le rendant vulnérable aux attaques d’autres parasites.

Pour les animaux, des risques d’étouffement ou de nécrose de la langue peuvent survenir en cas d’ingestion

Pour l’homme, les poils urticants émis dans l’air (dans les deux derniers stades de la mutation) sont particulièrement allergènes. Ils peuvent engendrer des réactions épidermiques urticantes particulièrement douloureuses.

Un symptôme du réchauffement climatique

Issue du Bassin méditerranéen et des pinèdes landaises, la chenille processionnaire du pin (et du chêne) a de plus en plus tendance depuis quelques années à se déplacer au Nord de son territoire d’origine, une évolution particulièrement emblématique du réchauffement climatique. Ainsi, on la retrouve aujourd’hui jusqu’en Ile de France.

Qu’est ce que l’éco-piège ?

L’éco-piège™ est un procédé naturel qui ne fait appel à aucun constituant chimique.

Il est constitué d’une collerette qui encercle le tronc, à environ 3 m du sol à travers lequel un tuyau est placé, pour servir de passage aux chenilles.

Une fois dans le « tunnel », les chenilles sont directement enfermées dans un sac au fond duquel un aggloméra constitué de papier recyclé les emprisonne et les empêche de remonter.

Le sac est ensuite retiré et incinéré.

 

 

 

 

Pour en savoir plus, vous pouvez visionner le reportage de France 3 Bourgogne.